Futur apprenti

4 bonnes raisons de choisir l’alternance

1 – Acquérir une première expérience professionnelle : Pendant toute la durée de la formation en alternance, l’apprenti est un salarié de l’entreprise à part entière. Il aura la responsabilité de réaliser des missions en entreprise avec l’aide et les conseils de son maître d’apprentissage. Par l’acquisition de compétences en entreprise complémentaires à sa formation au CFA, l’apprenti augmente son employabilité à la fin de son cursus.

2 – Obtenir un diplôme ou une qualification reconnue : La finalité d’un contrat d’alternance est de préparer un diplôme ou une qualification reconnue. Le diplôme sera identique qu’il soit préparé en alternance ou en formation initiale. L’alternance vient enrichir le diplôme avec une expérience en entreprise non négligeable.

3 – Devenir salarié : En signant un contrat d’alternance, l’apprenant obtient le statut de salarié de l’entreprise. A ce titre, il bénéficie d’une rémunération, de congés payés etc.. Ce statut de salarié engendre des avantages pour l’alternant mais il génère également des devoirs envers son entreprise d’accueil (ponctualité, respect du règlement intérieur de son entreprise, etc.)

4 – Optimiser son insertion professionnelle : S’engager dans la voie de l’alternance, c’est faire preuve de maturité et d’engagement envers le CFA et son entreprise d’accueil. De plus, avec les conseils de votre maître d’apprentissage, l’apprenti gagne en autonomie dans la réalisation de ses missions. Toutes ces valeurs sont reconnues par le monde professionnel et améliorent l’employabilité de l’alternant.

Durée de travail

L’apprenti est un salarié à temps complet : son temps de travail se décompose en temps de travail en entreprise et en temps de formation au CFA.

L’apprenti est soumis aux mêmes droits et devoirs que tout salarié de l’entreprise.

Le temps de travail légal est fixé à 35h par semaine.

  • Le travail effectif ne peut excéder 8 heures par jour (35 ou 39 heures par semaine), sauf dérogation demandée à l’Inspecteur du travail (dans la limite de 5 heures supplémentaires par semaine). L’apprenti(e) effectue 35 ou 39 heures par semaine, selon les accords de la profession et de l’entreprise.
  • La durée quotidienne ne peut excéder 10 heures, sauf dérogation.
  • En principe, sauf dispositions de la convention collective ou d’accords d’entreprise, le repos hebdomadaire doit être au minimum de 24 heures consécutives.
  • L’apprenti n’est tenu à aucun travail le dimanche.
  • La durée de la formation en CFA est prise en compte dans la durée du travail.

Durée du contrat

Elle peut varier de un à trois ans en fonction du temps nécessaire à la préparation du diplôme, elle est par conséquent fonction du diplôme et du niveau acquis par le jeune lors de la signature de son contrat d’apprentissage.

La durée peut être réduite d’un an :

  • si le jeune a déjà un titre supérieur à celui qu’il désire préparer dans le cadre de l’apprentissage, ou après évaluation de ses compétences.

La durée peut être augmentée d’un an :

  • en cas de redoublement après échec à l’examen, le contrat peut être éventuellement prolongé.
  • s’il s’agit d’un jeune ayant une Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

Dans tous les cas, une demande de dérogation doit être adressée au chef du Service Académique de l’Inspection de l’apprentissage. La décision est prise après avis du directeur du CFA. A défaut de réponse dans un délai d’un mois après le dépôt de la demande, l’autorisation est accordée.

Information sur la période d’essai

Les contrats d’apprentissage présentent une période d’essai de 45 jours effectifs en entreprise, consécutifs ou non pour l’apprenti(e).

Congés

Au titre de salarié, l’apprenti cumule 2,08 jours de congés par mois.

Engagements et obligations

En signant un contrat d’apprentissage, l’apprenti s’engage à :

  • travailler pour l’employeur pendant la durée du contrat ;
  • suivre avec assiduité la formation assurée au CFA et en entreprise ;
  • respecter les règlements du CFA et de l’entreprise ;
  • se présenter aux examens prévus dans le contrat.

De son côté, l’entreprise s’engage à :

  • apporter à l’apprenti, une formation complète conduisant au diplôme prévu dans le contrat en confiant au jeune des missions en relation étroite avec sa formation ;
  • faire suivre à l’apprenti les enseignements dispensés par le CFA, l’inscrire aux examens prévus par le contrat. Il est à noter que ces activités sont comprises dans les horaires de travail ;
  • prendre en charge, dès l’entrée de l’apprenti dans l’entreprise, l’ensemble des déclarations qui permettent au jeune de bénéficier des lois sociales en vigueur ;
  • respecter les dispositions légales et conventionnelles prises à propos des conditions de travail et de la rémunération des apprentis et en particulier ajuster le salaire prévu au contrat à l’évolution du salaire minimum légal ou conventionnel ;
  • avertir l’école et le CFA en cas d’absence ou de maladie de l’apprenti, ainsi que tout autre fait susceptible d’entraîner leur intervention ;
  • avertir l’administration concernée de tous les changements concernant le maître d’apprentissage.

Le CFA s’engage à :

  • Définir les objectifs de formation ;
  • Assurer la formation générale et technologique ;
  • Informer les maîtres d’apprentissage.

Le livret d’apprentissage

Le livret d’apprentissage constitue le support principal permettant de concrétiser le lien entre l’apprenti, l’entreprise et le CFA, afin d’assurer la cohésion de la formation des co-formateurs.

Son objectif principal est d’être un outil de communication et de suivi entre l’apprenti, le maître d’apprentissage, le professeur référent et le responsable du CFA.

Le livret d’apprentissage précise les termes du contrat : l’identification de la mission confiée à l’apprenti et les objectifs attenants à cette mission.

A chaque période dans l’entreprise, l’apprenti doit renseigner son livret d’apprentissage afin d’informer l’équipe pédagogique des travaux qu’il a réalisés.

De même, l’apprenti renseignera son livret d’apprentissage à la fin de chaque période en CFA.

L’apprenti doit avoir son livret en sa possession aussi bien dans l’entreprise qu’au CFA. Il doit pouvoir le présenter sur demande à ses interlocuteurs.


Contrat d’apprentissage

CERFA n° 10103*09

Notice

Aide pas à pas